League of LegendsPar BuKm0r le 06/01/2018 à 11:30

HeaQ : "J'ai confiance dans mon équipe"

Le site InvenGlobal est allé à la rencontre de la Team ROCCAT lors de son bootcamp en Corée. Extraits.

 

Pouvez-vous vous présenter ?

Profit : Salut, je m'appelle Profit. Je suis maintenant chez Team ROCCAT, et je suis très content d'être en Europe. Je suis content parce que la dernière fois que je suis venu ici, je n'ai pas été très performant. Le fait d'avoir une seconde chance de faire mes preuves ajoute une saveur particulière.

 

Memento : Je m'appelle Jonas Elmarghichi, aussi connu comme Memento. Je suis jungler pour Team ROCCAT. J'ai toujours voulu aller en Corée. J'ai l'impression d'avoir appris énormément de choses ici. Ils ne sont pas les meilleurs pour rien. C'est une des raisons pour lesquelles j'ai choisi Team ROCCAT. ROCCAT avait prévu d'aller en Corée pour bootcamp. Pour le reste, j'aime vraiment que l'équipe soit aussi positive et travaille aussi dur. Je pense que personne ici d'a de gros égo, et chacun fait de son mieux. Je respecte ça. J'ai déjà appris beaucoup de choses de ce bootcamp. Particulièrement de la soloQ, où tout le monde tryhard. Personne n'abandonne jamais. Les scrims se sont super bien passés. L'équipe s'améliore très rapidement. Je profite à fond de la Corée.

 

Blanc : Salut. Je suis Blanc, midlaner pour Team ROCCAT. C'est un honneur de jouer en Europe depuis l'année dernière, et pour au moins encore deux ans. Mes performances n'ont pas été aussi bonnes que je ne l'espérais l'année dernière. Je vais faire de mon mieux cette saison, et j'espère que vous me soutiendrez sur la route !

 

HeaQ : Salut, je suis HeaQ. Je suis le nouvel ADC titulaire de Team ROCCAT. J'ai auparavant joué pour Giants et NIP. Je pense que le bootcamp coréen a été super. Toutes les parties sont vraiment épuisantes, donc tu dois beaucoup plus t'entraîner dans chacune. De plus, j'apprécie vraiment la culture ici quand on la compare à l'Europe. Il y a beaucoup de restaurants et de cafés à proximité. C'est très pratique.

 

Flyy : Pendant que nous attendons Norskeren, j'imagine que je vais me présenter aussi. Je suis Tomislav Mihailov. Je suis le manageur de la Team ROCCAT. C'est ma cinquième année en tant que team manageur pour ROCCAT. Cette année, nous avons dû reconstruire entièrement le roster. Nous avons donc cherché des gens qui pourraient travailler ensemble, travailler dur, et qui avaient le potentiel de devenir quelque chose de plus grand. Même s'ils sont des joueurs nouveaux sur la scène, ou des joueurs qui n'ont pas encore pu briller, nous voulions simplement avoir des joueurs que nous pensions être bons sur le long terme. Tous les cinq ont ces qualités. Ils travaillent vraiment très dur, et aucun d'entre eux n'est toxique.

 

Ces joueurs ont le potentiel pour être une véritable équipe si on compare aux autres joueurs européens. Je pense que c'est le clé pour réussir d'après ce que nous avons vu l'année dernière. Il ne s'agit pas de solo kills ou de performances individuelles. Il s'agit plus de qui aura les meilleurs performances collectives, et qui pourra le mieux se coordonner en tant qu'équipe. C'est ce que nous avons maintenant.

 

Norskeren : Hey, je suis Norskeren, et je joue support pour Team ROCCAT. Pour l'instant en Corée, j'aime beaucoup la soloQ. Les joueurs sont bien meilleurs. Nous avons disputé quelques scrims et ils étaient plutôt bons. Nous avons eu des bons et des mauvais résultats en scrims, mais nous apprenons vite.

 

 

Qu'avez-vous appris jusqu'à présent en soloQ coréenne ? Est-ce qu'ils throw beaucoup ?

Memento : Ce que j'ai appris jusqu'ici en Corée... J'ai appris à devenir un joueur collectif, non seulement dans le jeu, mais également en dehors. J'ai aussi appris à devenir un leader. J'ai l'impression d'avoir appris à faire d'avantage confiance aux autres. En soloQ coréenne, il y a beaucoup de confiance. Si tu veux ping pour créer du jeu d'équipe, ils réagissent immédiatement. En gros, j'ai appris comment être un coéquipier et à ne simplement pas être égoïste.

 

Tu n'avais pas à répondre aussi sérieusement à cette question, c'était juste pour rire !

Memento : C'est pourtant ce que j'ai appris.

 

HeaQ : À propos de la soloQ coréenne, je ne m'étais pas entraîné tant que ça pendant l'intersaison. J'étais un peu rouillé. J'ai toujours eu tendance à jouer prudemment en scrims à cause de ça. Je pense que tout le monde est d'accord ici concernant la soloQ coréenne. La majorité des parties sont très bonnes. La soloQ coréenne te permet d'améliorer tes mécaniques beaucoup plus rapidement. Et s'agissant des équipes coréennes, si tu fais une seule erreur contre eux, ils vont simplement gagner la partie. Nous avons appris à ne pas commettre d'erreurs en lategame parce que les équipes coréennes capitalisent dessus, contrairement à l'Europe. Ne pas commettre d'erreur. C'est ce que j'ai appris de ce bootcamp en Corée.

 

Norskeren : Ce que j'ai appris à propos de la soloQ coréenne, c'est que la partie n'est jamais terminée. C'est une clown fiesta. Il y a des combats tout le temps. Les teamfights sont super importants en soloQ coréenne. Je me rappelle de ma première partie. Il y avait plein de combats, et j'ai pensé qu'il s'agissait juste de cette partie. J'ai dû en jouer 100 depuis, et chaque partie est un concentré d'action. C'est vraiment facile d'entraîner tes mécaniques dans des parties comme celles-là. Les joueurs sont très bons, même en Diamant 1 et Master. Je ne peux qu'imaginer ce que ça doit être dans le haut du Challenger. Jouer avec des joueurs de Longzhu, Samsung ou SKT dans mes parties... ils sont vraiment très forts.

 

 

Profit et Blanc, vous avez entendu vos coéquipiers parler de ce qu'ils avaient appris en soloQ coréenne. Pensez-vous qu'ils se soient bien améliorés ?

Blanc : Je pense qu'ils se sont beaucoup améliorés depuis qu'ils sont arrivés ici. Quand ils ont joué pour la première fois, ils jouaient surtout pour eux-mêmes. Maintenant, ils jouent avec l'équipe. Quand nous avons joué nos premiers scrims, nous n'avions aucune synergie et nous ne savions pas comment faire des plays. Mais avec le temps, ils ont commencé à évoluer en tant que joueurs.

 

Profit : Je suis d'accord sur le fait qu'ils se sont beaucoup améliorés. Je pense qu'on apprend beaucoup plus de choses de ses défaites que de ses victoires.

 

 

Y a-t-il eu des moments particulièrement marrants de ce bootcamp dont vous vous souvenez ? 

Flyy : Moi par exemple, j'ai vu une tonne de gens qui marchaient dans la rue en pyjama et en pantoufles. Ils portent même des pantoufles en plein hiver.

 

Norskeren : J'ai failli tuer un enfant. C'était la première fois que je faisais du patin sur glace et il y avait plein de gens qui me bloquaient. J'ai dû m'arrêter, mais je ne savais pas comment faire. J'ai tourné et un enfant était juste là. J'ai failli lui couper la jambe. C'était chaud.

 

Blanc : J'ai commandé du poulet pour eux il y a quelques jours. À partir de cet instant, ils m'ont toujours demandé de leur commander du poulet coréen. Ils n'arrêtent pas de dire que c'était délicieux.

 

 

Il y a beaucoup de joueurs étrangers qui viennent en Corée pour boot camp. Quels sont les joueurs qui vous ont fait bonne impression ?

Profit : Diamondprox. Il a joué Xin dans ma partie, et il est extrêmement fort. Il m'a fait réaliser à quel point Xin est bon.

 

 

Memento, est-ce que tu penses que Xin est un bon champion actuellement ?

Memento : Xin n'est même pas un champion.

 

Profit : Je pense que les joueurs européens doivent expérimenter eux-mêmes à quel point Xin est bon.

 

Les gars, si vous pensez que vous pouvez atteindre les playoffs, levez la main.

*Tout le monde lève la main*

 

 

Si vous pensez que vous pouvez aller aux Worlds...

*Certains lèvent leurs mains*

 

Si vous pensez que vous pouvez aller en quarts de finale des Worlds...

Flyy : N'abusez pas (rires). Nous croyons que nous pouvons aller loin. Cependant, là maintenant, nous voulons établir de petits objectifs pour y arriver et avancer petit à petit.

 

HeaQ : Je m'occupe plus du fait que mes coéquipiers soient les meilleurs à leurs rôles plutôt que de penser à ce genre d'objectif. J'ai confiance dans mon équipe pour qu'ils soient les meilleurs à leurs rôles à la fin du printemps et pendant la saison estivale. Je ne m'attends pas nécessairement à aller aux Worlds, mais je fais confiance à mon équipe pour y aller. De cette manière, nous n'aurons aucun regret et nous aurons fait de notre mieux.

 

 

Dernière question. Voulez-vous ajouter quelque chose pour vos fans, amis et/ou famille ?

Profit : Il semble qu'il y a des fans qui me supportaient quand j'étais chez SKT qui ont continué à me soutenir quand je suis venu en Europe, étant donné que lorsque les parties sont jouées en Europe, c'est le matin en Corée. Je voudrais remercier tous ces supporters pour leur soutien. Il n'y a pas si longtemps, c'était mon anniversaire. Et même à ce moment, mes fans m'ont envoyé des cadeaux et m'ont soutenu. Je voudrais les remercier également. Finalement, je veux dire à tous mes fans de continuer à me supporter en Europe s'ils le peuvent. Merci !

 

Memento : Si j'ai des fans, je veux les remercier pour leur soutien. Grâce à eux, nous pouvons jouer à ce jeu et en profiter. Nous ne vous laisserons pas tomber, c'est certain.

 

Blanc : Je pense qu'il y a beaucoup de gens qui m'ont oublié. Je vous promets que ça sera différent cette saison. Restez à l'écoute.

 

HeaQ : J'espère que les fans de ROCCAT n'auront pas trop peur que je rejoigne l'équipe vu que j'ai déjà été dans deux équipes en un an. Team ROCCAT m'a laissé le bénéfice du doute. Je ferai de mon mieux.

 

Norskeren : Je pense que sommes un peu l'inconnue de la saison. Je ne ferai pas semblant de l'ignorer. Je veux que les gens pensent que nous ne sommes pas favoris. J'espère que cela nous permettra d'atteindre beaucoup plus de fans. Nous n'avons peut-être pas la meilleure histoire en tant que joueurs individuellement, mais nous ferons de notre mieux pour créer la meilleure histoire possible pour Team ROCCAT.

 

flyy : Moi, je veux juste remercier mes joueurs pour nous avoir choisis. Ce bootcamp, du moins pour moi, a été un grand succès. Les progrès que je vois, la vitesse à laquelle les gars se sont améliorés et la manière dont ils travaillent en équipe sont assez impressionnants. Je dirais que nous avons d'ores et déjà un meilleur départ que l'année dernière. Les gars parlent désormais beaucoup plus entre eux qu'au début. Bref, je veux vous remercier, les gars, pour être là et nous avoir fait confiance.

 

ban_appli_news

Infos Rédacteur

Prénom : Victor

Nom : L.

Ville : Angers

Twitter : Twitter

Arago le 06/01/2018 à 12:1906 Jan 2018 à 12h19#1
Q: Y a-t-il eu des moments particulièrement marrants de ce bootcamp dont vous vous souvenez ?

Norskeren : " J'ai failli tuer un enfant et lui couper la jambe, c'était chaud, mais c'était bien marrant". Faudrait qu'il revoit la définition du mot "marrant"

Y a que moi que ça choque ou bien ?
Mystifizer le 06/01/2018 à 12:4406 Jan 2018 à 12h44#2 Edité par Mystifizer le 06/01/2018 à 20:49
En réponse a #1T'as jamais été a la patinoire ?

C'est drole mais:

Le nombre de doigts/tendons coupés parce que les gens te patinent sur la main (et t'as pas mis de gants) quand tu tombe et plus généralement le nombre d'accident (traumas craniens, fractures) est ridiculement haut.

Fun but serious shit.
Arago le 06/01/2018 à 17:1606 Jan 2018 à 17h16#3 Edité par Arago le 06/01/2018 à 17:16
En réponse a #2Pas une question d'aller ou pas à une patinoire. Je dis pas que l'accident n'était pas plausible, juste que sa réponse n'a rien à voir avec la question ou alors le type trouve marrant de failli avoir tuer un enfant qui a rien demandé.
Ra-tus le 06/01/2018 à 17:3606 Jan 2018 à 17h36#4
En réponse a #3Vu que c'est resté du "failli" ouais, ca peut être considéré comme marrant. Vaut mieux ça que de resté trembler sur une chaise pendant 2 semaines.
Jiren le 06/01/2018 à 17:5106 Jan 2018 à 17h51#5 Edité par Jiren le 06/01/2018 à 17:51
Non ça à rien de drôle hein... même si c'est " failli "
Aktenos le 06/01/2018 à 20:5906 Jan 2018 à 20h59#6
Je donne ma pièce pour cette équipe, j'aime beaucoup la mentalité qu'ils dégagent (pas de prétention et travail dur)
Je serais du coté ROCCAT