fznk
Counter-Strike:GOPar Dokai le 11/01/2018 à 18:00

*aAa* CSGO Ranking : 2 - NiKo

Véritable nouveau venu sur la scène monde en 2016, le jeune bosniaque NiKo est le deuxième meilleur joueur de l'année de notre classement. Lumière sur celui qui est passé en l'espace de quelques années du titre de meilleur joueur des Balkans à celui de top 2 monde.

 

  Nikola "NiKo" Kovač
Age :  20 ans
Pays : Flag
Equipe actuelle :  FaZe Clan
Rôle : Rifler, Lurker, 2nd AWP
Rank HLTV 
NC 2013
NC 2014
NC 2015
11 2016
Rank aAa (classement par ici)
2 2017

 

Le jeune Nikola touche pour la première fois Counter-Strike à l’âge de neuf ans sur 1.6 dans le cybercafé familial. Ses amis jouaient dans l’établissement et peu à peu il s'est attelé au jeu, essayant d’être le meilleur parmi ses coéquipiers. Et dans la famille Kovač, il n'est pas seul à s'adonner à Counter-Strike, c'est aussi le cas de son cousin Nemanja "huNter" Kovač, qui a longtemps évolué chez Binary Dragons et désormais Valiance depuis octobre 2017.

 

En dédiant de plus en plus de temps à CS:GO, il s'impose l'objectif d’être le meilleur joueur de sa ville. Une fois cet objectif atteint, il se lance début 2012 dans de petites compétitions en Serbie à travers des structures comme iNation, le mix aimface ou il jouera aux côtés de YNk, célèbre analyste serbe, et GamePub.

 

NiKo sous les couleurs de Refuse

 

Le soutien de mes parents a beaucoup compté et a eu un grand impact sur ma carrière et mon ascension, ils m'ont soutenu à chaque instant, ils m'ont emmené aux tournois, ils ont tout fait pour me permettre d'atteindre mes objectifs et c'est pourquoi je serai reconnaissant envers eux pour le reste de ma vie - car ce n'est pas quelque chose que tous les parents font.

NiKo pour HLTV

 

En 2013, la scène française le découvre lors de la Madz Catz Vienne en 2013, ou il prend part au sein du mix eSports.rs, ou ils écartent les Lemondogs sur le score de 16-8, ainsi que la version tchécoslovaque de 3DMAX composée entre autres de Ladislav "GuardiaN" Kovács et Tomáš "oskar" Šťastný. Cependant, ce run ne fut que de courte durée puisqu'ils prendront la foudre face aux Nostalgie de Mikhail "Dosia" Stolyarov et Kirill "ANGE1" Karasiow, tarif identique contre Team-LDLC et VeryGames qui terminera 3e de la compétition derrière les Danois d'Anexis, et les Ninjas In Pyjamas, qui sont dans une époque retentissante et raflent la majorité des titres en 2013.

 

La même année, ils se confrontent à nouveau aux VG avec Refuse, à la DreamHack Bucharest, ou il perturbe le jeu de par ses agressions aux timings très précis, s'offrant sept first kills, qui ne suffiront pas pour vaincre les francophones.

 

Face aux Français les plus expérimentés de l'époque, NiKo est le joueur le plus décisif

 

Dans la scène régionale, il affole les compteurs avec des stats hallucinantes et gagne en expérience tout en s'accordant énormément de liberté in game. Comme un électron libre, il est cité comme un des espoirs au poste de lurker au niveau européen, mais ajoute une corde à son arc, en développant son niveau à l'AWP.

Grâce à son aim aiguisé et sa versatilité, il s'impose comme le meilleur joueur des Balkans et s'offre un ticket pour l’équipe allemande mousesports.

  

Premier saut vers l'inconnu

 

Au sein des mouz, il brille de mille feux dans cette formation et fait preuve d'une capacité impressionnante à sauver un bon nombre de matchs avec des performances hallucinantes pour un joueur d'une telle précocité sur le circuit européen. 

 

Le grand saut sera un succès pour NiKo

 

Il est appelé pour dépanner SK Gaming à la Gamescom 2015 suite à l'absence de Michael "Friis" Jørgensen. Lors de ce tournoi au format particulier (système de vie, le vainqueur choisit le futur adversaire), il essaye tant bien que mal de s'adapter aux jeux des Danois lors de victoires face à CLG et Renegades sur qui ils prennent leur revanche après une défaite au début de la compétition.

  

La première saison de l'ELEAGUE, mousesports est en péril (14e en poule), et forcée de passer par le qualifier de la dernière chance ou l'équipe viendra à bout de nombreuses formations, alors considérées comme supérieures au mix hollandais-germano-bosniaque tel que G2 et FaZe dans deux Bo1 très dynamiques. À l'aise face aux studios Turner, NiKola sort une de ses plus belles performances avec plus de 108 kills en trois cartes face aux francophones accompagnées d'une performance décisive en overtime sur Cache, la dernière map du match décisif pour les playoffs face à FaZe Clan.

 

NiKo, loWel et denis lors de l'intro ELEAGUE

 

Aux phases finales de cette compétition, les souris écopent une nouvelle fois d'un adversaire de taille : Astralis en quarts. Ils s'inclinèrent par la suite face à Virtus.pro en demi, qui furent sacrés à Atlanta. Ce top 3-4 fut la meilleure performance de mouz depuis un long moment, et le cinq fut l'un des puissants au sein de l'effectif outre-Rhin.  

 

 

Véritable déclic pour NiKo, celui-ci va encore bénéficier d'une exposition accrue, et va petit à petit devenir un des joueurs franchisés de la formation allemande. Mais si mousesports avait une réputation d'équipe majoritairement forte sur le net, NiKo apportait du répondant par sa sérénité en LAN à seulement 19 ans. 

En seconde saison de l'ESL Pro League, son action au Deagle sur Cache face à Titan a affolé la sphère CS et il y a de quoi, et cette arme, NiKolihno l'apprécie particulièrement. Véritable artiste une fois le canon dans les mains, il fait partie des joueurs qui le manie avec une précision impressionnante. Extrêmement limpide, NiKo optimise la quasi-totalité de ses actions in game, du déplacement au nettoyage de zone, avec des angles parfois originaux. Il jouera son dernier event pour mouz à la DreamHack Masters Las Vegas, et défait sa future équipe FaZe avec brio afin de terminer la compétition avec un top 5-8.

 

Le transfert de l'année

 

Surveillé de près par FaZe, son transfert s’officialisera pour un montant record à l’époque de 500,000 dollars. Le million approche doucement, est-ce que le premier de ce top vaudra ce montant ?

 

Avec ce move, la formation propose un cinq assez effrayant qui dispose de puissance de feu non négligeable : Finn "Karrigan" Andersen, Fabien "KioshiMa" Fiey, Håvard "rain" Nygaard et Aleksi "allu" Jalli. L'époque ou le concept d'équipe all-stars était critiqué de par la difficulté à appliquer des stratégies complexes dans les parties serrées est révolue, Karrigan comprend et utilisé à merveille ses coéquipiers, dont le jeune Bosniaque qui bénéficie de nombreux drop de ses coéquipiers pour peek aux endroits multiples de la carte.

 

EZ KATKA 

 

En 2017, il s'offre son premier titre aux StarSeries, où il rafle son premier titre de MVP de l’année. Leur parcours dans ce tournoi est d'autant plus impressionnant pour une première sortie. 

Par la suite débutera une rivalité face à SK, qui offrira au public de Counter-Strike, d'intenses grandes finales lors des IEM XII Sydney, les ECS saison 3 et en fin d'année l'ESL Pro League saison 6, ou SK a eu l'ascendant sur la plupart des rencontres.

 

Je pense que mon rôle est à peu près le même. Je fais à peu près la même chose, je lurk sur la plupart des cartes et des positions CT. C'est mieux lorsque je n'ai plus besoin d'être IGL de la partie.

Cela permet de me sentir vraiment bien et de gagner en confiance.

 

Par exemple, maintenant que je suis de bonne humeur pendant le match, je n'ai pas besoin de perdre mon mood, je n'ai pas besoin d'être frustré. Je peux me concentrer sur mon jeu et juste faire de mon mieux, cela m'aide beaucoup. 

NiKo pour HLTV

 

Leur domination se poursuivra après un Major très vide, marqué par une défaite cuisante face aux BIG, mouz et FlipSid3. Cette maigre performance entraînera l’exit de kioShiMa et Allu et l’arrivée de GuardiaN et d'Olof "olofmeister" Kajbjer, dans l'un des formations les plus puissantes de l'histoire de Counter-Strike.

 

 

Pourquoi est-il à la deuxième place en 2017 ?

 

Ils signent ensemble le run le plus propre de l’année aux ESL One New York en remportant la compétition sans encaisser une seule carte et en étant menés au score qu'une seule fois au changement de side en poule face à Liquid (7-8). Sans se mettre en difficulté, NiKo s'exprime à merveille au rifle, détruisant les lignes adverses avec une ténacité et une sérénité hors normes. Bis répetita à l'ELEAGUE Premier CS:GO ou FaZe culmine le groupe A devant G2, Na`Vi et RNG et demeure invaincue durant la totalité des playoffs face à EnVyUs, North et Astralis en finale.

 

 

Il termine l'année en beauté, après une légère pause durant laquelle il ne touche pas à CS jusqu'au prochain tournoi, il prend part aux finales des ECS S4 et lâche 40 kills face à Team Liquid en match d'ouverture de son groupe. En playoffs, épaulé par rain, ils assomment Fnatic 2-0 en demi-finale puis s'impose 2-1 face à la structure qui l'a vu grandir : mousesports. Il fêtera par la suite la victoire dans de nombreux nights clubs de Cancún. 

 

Malgré ses nombreux succès en 2017, NiKo n'a jamais réussi à passer les poules en major, cela reste sa plus grande déception. Avec l'échec à Krakow et le passage en Challengers, s'imposer à l'ELEAGUE Boston serait l'apothéose pour le prodige des Balkans, et le propulserait en bonne position au ranking de 2018.

 

MVP : 

 

Flag ESL One New York (Fragmovie)

Flag SL-i League Starseries saison 3 (Fragmovie)

 

Actions notables :

 

Flag NiKo vs HellRaisers - ELEAGUE Major 

Flag NiKo vs Natus Vincere - DH Masters Las Vegas

Flag NiKo vs Virtus Pro - DH Masters Las Vegas

Flag NiKo vs Team Liquid - ESL One New York 2017

Flag NiKo vs North - ESL One Cologne 2017

Flag NiKo vs BIG - EPICENTER Qualifier 2017

Flag NiKo vs Team Liquid - ECS Season 4 Finals

 

Flag NiKo the Juan Criminal

 

Tournois joués par NiKo en 2017 Equipe Place Gains ($) Rating
ELEAGUE Major mouz 12-14  8.750  1.05
DreamHack Masters Las Vegas 5-8 15.000 1.48
 iem_logo IEM Katowice faze3 2 44.000 1.22
 StarLadder i-League S3 125.000   1.21
iem_logo IEM Sydney 2 40.000   1.21
ecs  ECS Season 3 - Finals 2 120.000 1.23 
ESL One : Cologne 2017 3-4  20.000  1.23
PGL Major Krakow 15-16  8.750  1.12
DreamHack Masters Malmö 2017 9-12 2.000  1.20
ESL One: New York 1 125.000 1.70
ELEAGUE CS:GO Premier 1 500.000  1.22
EPICENTER 2017  5-6  60.000 1.19
IEM XII  - Oakland  2  54.000 1.18
BLAST Pro Series : Copenhagen  3 25.000  1.35
ESL Pro League s6 Finals 2 100.000 1.15
ecs  ECS Season 4 Finals 1 250000 1.22
         1,497.500 1.27 

 

ban_appli_news

Infos Rédacteur

Prénom : Dorian

Nom : L.

Ville : Parifornie

Twitter : Twitter

Liens relatifs

Aucun lien pour cet article
zero cool le 12/01/2018 à 00:1512 Jan 2018 à 00h15#1
le 1 c'est Coldzera, ça ne peut pas être quelqu'un d'autre ;)