FerSKGaming
Counter-Strike:GOPar napalM62 le 10/01/2018 à 18:00

*aAa* CSGO Ranking : 3 - fer

Membre de longue date aux côtés de son compatriote FalleN, le Brésilien a continué d'éclabousser la scène mondiale de son talent avec plusieurs grands succès à son compte durant l'année.

 

fercsgow Fernando "fer" Alvarenga
Age :  26 ans
Pays : Flag
Equipe actuelle : SK Gaming
Rôle :  Riffle
Profil Valve
Rank HLTV 
15 2016
Rank aAa (classement par ici)
3 2017

 

Fernando "fer" Alvarenga est l'un des grands artisans de la montée de Counter-Strike au Brésil. Aux côtés de ses coéquipiers de toujours, Gabriel "FalleN" Toledo et Lincoln "fnx" Lau, les joueurs auront tout connu jusqu'à leur conquête de la scène mondiale avec à leur actif pas moins de deux majors et des résultats impressionnants depuis maintenant plus de deux ans.

 

Le natif de Rio de Janeiro a débuté sa carrière de joueur professionnel en se faisant repérer par la meilleure équipe du pays emmenée par FalleN qu'il n'appréciait guère à l'époque, après avoir refusé une première fois de le rejoindre, son frère, qui lui a d'ailleurs acheté son équipement afin de jouer grâce à son activité de vendeur de compléments alimentaires, lui a conseillé de retourner parler au leader brésilien afin de le rejoindre chez PlayArt sur CS 1.6 en 2013 aux côtés d'un certain Lincoln "fnx" Lau.

 

Les joueurs feront la transition sur Global Offensive avant d'être séparés après le départ de FalleN pour ProGaming.TD, ils se retrouveront néanmoins un peu plus tard chez KaBuM! eSports pour commencer à écrire l'histoire.

 

fer-kabum

fer chez KaBuM, le début d'une belle aventure

 

L'épopée KaBuM! sera de courte durée pour la formation, la fusion avec ProGaming.TD et l'arrivée de Lucas "steel" Lopes, Caio "zqk" Fonseca et Ricardo "boltz" Prass sous le tag KaBuM.TD ont permis aux Brésiliens de se qualifier pour l'ESL One Katowice 2015 en sortant tout de même Dignitas pendant le qualifier.

 

La qualification de l'équipe auriverde est une première, à tel point que les joueurs ont dû faire un appel aux dons afin d'espérer se déplacer en Pologne pour honorer leur qualification et se confronter aux toutes meilleures équipes du monde, et ce sera grâce aux dons de la communauté et d'un certain Robin "flusha" Rönnquist que la formation a pu se déplacer sous le tag Keyd Stars qui leur a d'ailleurs permis de réaliser un bootcamp d'une semaine avant l'événement.

 

Les joueurs de Gabriel "FalleN" Toledo réussiront là où les Français de chez Titan échoueront en sortant des poules de leur premier major afin de décrocher le statut de légende, le premier d'une longue série à venir.

 

fer-keyd

Keyd Stars, le commencement...

 

Le nom de Keyd Stars commença alors petit à petit à se faire connaitre. Grâce à la structure, les Brésiliens ont pu franchir un palier en participant aux leagues américaines comme lors de la première saison de l'ESL Pro League où ils réussiront à se qualifier pour les finales lors desquelles ils s'inclineront face à fnatic en quarts de finale.

 

Lors de l'été 2015, les coéquipiers de FalleN se séparent de Caio "zqk" Fonseca pour recruter un certain Marcelo "coldzera" David, tout en rejoignant la structure Luminosity Gaming chez qui les joueurs trouveront la force financière nécessaire à leurs ambitions.

 

Ils débuteront sur la lignée du précédent major en s'inclinant face aux futurs vainqueurs fnatic, équipe qui dominait alors la scène, en quarts de finale du major d'ESL à Cologne où fer réalise déjà un très bon 1.12 de ratio avant de suivre pour la troisième fois le même chemin lors de la DreamHack Open Cluj-Napoca 2015 en s'inclinant face aux futurs finalistes Na`Vi en quarts.

 

Le premier podium lors d'un événement majeur en Europe interviendra lors des finales FACEIT en fin novembre où, rejoints par Epitàcio "TACO" de Melo et le retour de fnx, la nouvelle formation parviendra à se défaire d'EnVyUs puis de NiP en phase de groupes avant de surprendre Team SoloMid 2-1 en quarts pour enfin s'incliner en finale face aux indétrônables fnatic sur le même score.

 

Fer restera discret, mais efficace lors de cet événement avec un ratio égal à celui réalisé lors du major précédent, peu d'observateurs voyaient déjà en lui le futur monstre de skill qu'il est devenu les mois suivants.

 

Luminosity attaque de la meilleure des manières l'année 2016 avec deux secondes places consécutives lors de la DreamHack Open Leipzig et aux IEM Katowice en s'inclinant respectivement face à Natus Vincere puis fnatic, fer quant à lui semble franchir un palier individuellement avec un ratio s'élevant à 1.15 pour les deux événements, il continuera d'ailleurs sur ces mêmes statistiques lors du tout premier sacre des Brésiliens en major à Colombus grâce à une revanche face à Na`Vi dont bon nombre de fans de Counter-Strike se souviendront.

 

Un premier sacre riche en émotion

 

2016 aura été l'année de la révélation du talent collectif de la troupe brésilienne, mais aussi celui de fer, ce joueur un peu turbulent dans son style de jeu a su être un grand artisan de la domination de son équipe tout au long de l'année puisqu'elle enchainera avec des victoires à la DreamHack Open Austin, aux ESL Pro League saison 3 et une seconde place lors de la première saison des ECS  en s'inclinant face aux mêmes Gamers2 qu'ils avaient battus lors des EPL.

 

Le ratio de fer quant à lui s'envole de plus en plus avec un impressionnant 1.22 à Austin où le joueur aura été l'un des grands artisans de la victoire finale.

 

La progressive montée en puissance du Brésil sur CS arrivera à son apogée lorsque fer et ses coéquipiers signent un contrat dans la mythique structure SK Gaming juste avant le major de l'ESL One Cologne où la formation continue d'impressionner le monde entier et parviendra finalement à leur première victoire sous le maillot bleu, le second major pour le rifler et son 1.12 de ratio avant d'être contraint de laisser temporairement sa place pour cause de blessure début août, il reviendra néanmoins deux petits mois plus tard avec plus ou moins de difficulté pour terminer l'année sur quelques bons résultats avec ces deux secondes places en ESL Pro League Saison 4 et aux IEM Oakland.

 

sk-1st

SK Gaming permet aux Brésiliens de franchir un nouveau palier

 

Pourquoi est-il à la troisième place en 2017 ?

 

Après une année 2016 qui aura débuté sur les chapeaux de roues pour le brésilien, il s'est vu handicapé par sa blessure à la fin de l'été et sa convalescence ne lui a pas permis d'espérer plus qu'un top 15 au ranking HLTV.

 

L'année 2017 débute encore mieux pour fer qui réalise des statistiques impressionnantes lors du major d'Atlanta où son 1.18 de ratio n'aura pas suffi pour se défaire des redoutables Virtus.pro en demi-finale, il en sera de même pour la DreamHack Masters Las Vegas où SK échouera en finale avec son nouveau joueur João "felps" Vasconcellos à la place de fnx, face à ces mêmes Polonais malgré un incroyable 1.39 de ratio tout de même !

Les statistiques du joueur continueront de s'envoler pour les deux autres victoires brésiliennes pendant le cs_summit à 1.39 puis aux IEM Sydney à 1.32 de ratio.

 

Les résultats de SK Gaming ne feront que confirmer le nouveau statut de fer dans le cercle fermé des meilleurs joueurs, les victoires à la DreamHack Open Summer 2017, aux finales ECS Saison 3 avec 1.31 de ratio puis à l'ESL One Cologne ont permis à la formation de confirmer leurs résultats de l'année précédente, et c'est donc avec confiance que les joueurs abordent le major à Krakow.

 

ferform

 

Malheureusement, le rêve s'arrête en quarts de finale face à Astralis qui sonnera le début d'une période creuse pour les auriverdes qui ne sortiront plus de podiums avant le retour de Ricardo "boltz" Prass qui remplace felps mis sur la touche, victime des résultats moyens de son équipe. L'EPICENTER remportée face à Virtus.pro quelques jours après semble donner raison de ce choix, ils enchaineront par un top 3-4 lors des IEM Oakland en échouant face aux futurs vainqueurs Ninjas In Pyjamas mais remporteront tout de même les Blast Pro Series à Copenhague puis les ESL Pro League Saison 6 et ses 225 000 $ face à FaZe pour bien clôturer l'année.

 

Le Brésilien aura éclaboussé la scène mondiale de tout son talent cette année, sa montée en puissance depuis la professionnalisation de la formation n'a fait que s'accroitre au fil du temps pour arriver en cette année 2017 dans les rangs des tout meilleurs joueurs du monde.

Le style du jeu agressif du joueur couplé à l'expérience acquise est un mélange remarquable dont certains autres jeunes joueurs en manque d'expérience devraient s'inspirer, en espérant qu'en 2018 le natif de Rio de Janeiro nous propose un niveau de jeu tout aussi élevé.

 

MVPs : 

 

fer a été l'un des grands artisans des victoires de son équipe cette année, la plus notable restera les Esports Championship Series Saison 3 remportés face à FaZe où le joueur réalise une partie impressionnante ou il termine à près de 90 kills sur trois cartes. Inarrêtable.

 

Flag fer - Best of 2017 (Fragmovie

 

Actions notables :

 

Flag fer vs. mousesports - DreamHack Open Summer 2017

Flag fer vs. NiP - IEM Oakland 2017 

Flag fer vs. North - DreamHack Masters Malmö 2017 

Flag fer vs. FaZe - EPICENTER 2017 

Flag fer vs. Cloud9 - ESL One Cologne 2017

Flag fer vs. Gamers2 - BLAST Pro Series 2017

Flag fer vs. Cloud9 - ECS Season 3 North America

  

Tournois joués par fer en 2017 Equipe Place Gains ($) Rating 2.0
         

ELEAGUE Major :

Atlanta 2017

sk gaming
      
3-4  70.000 1.18

DreamHack Masters

Las Vegas 2017

2 100.000  1.39
iem_logo

IEM Katowice 2017

11-12

4.000

 1.23

 SL i-League StarSeries Saison 3

9-11
6.000  1.03
cs_summit 2

cs_summit 1

1 63.750 1.39
iem_logo

IEM Sydney 2017

 1 100.000 
1.32
Subaru Inv

Subaru Invitational

2 5.000  1.09

EPL Finals Saison 5

3-4 60.000  1.23

DreamHack Open

Summer 2017

1 50.000 1.16
ecs

ECS Finals Saison 3

1 250.000 1.31

ESL One :Cologne 2017

1 100.000  1.19

PGL Major :

Krakow 2017

5-8 35.000 1.15

DreamHack Masters Malmö 2017

5-8 
10.000 1.19
ESG Tour

ESG Tour Mykonos 2017

3 24.056  1.09

ESL One :

New York 2017

3-4 25.000 1.34

ELEAGUE CS:GO

Premier 2017
9-12 8.750 1.14

EPICENTER 2017

1  250.000 1.18
iem_logo

IEM Oakland 2017

3-4 28.000 1.19

BLAST Pro Series :

Copenhagen 2017

1 125.000 1.03

EPL Finals Saison 6

1 225.000  1.15
      1.539.556 1.14

 

ban_appli_news

Infos Rédacteur

Prénom : Antoine

Nom : E

Ville : Arras

Twitter : Twitter

Liens relatifs

Aucun lien pour cet article
Aucun commentaire pour le moment