WFXWallpaperFullHD
Counter-Strike:GOPar CarryPanda le 20/08/2018 à 14:50

Sur les traces de Winterfox

L'écurie Winterfox a abrité durant près de deux ans une section Counter-Strike. Si elle est restée relativement discrète, son histoire chaotique ponctuée de choix souvent risqués mérite d'être relatée. (c) Bannière : Aria Manzoori

 

L'organisation Winterfox est fondée le 7 janvier 2015 lorsqu'elle récupère le slot en LCS North America de la structure Evil Geniuses. Reléguée après son premier split au sein de la célèbre ligue de Riot Games, elle s'étend rapidement sur Smash Bros. Melee puis étudie durant des mois les opportunitées disponibles sur la scène compétitive de Counter-Strike : Global Offensive. Avec la dissolution définitive de la section League of Legends en juillet, les dirigeants de Winterfox intensifient leurs recherches et rencontrent notamment début août le collectif Mythic, à l'occasion des qualifications pour l'ESL One : Cologne 2015 dans les studios d'ESL à Burbank en Californie.

 

Entre Vieux Continent et Nouveau Monde (septembre 2015 - août 2016)

 

 

        Flag Winterfox
Winterfox         Flag Jonatan "Devilwalk" Lundberg Supporter
        Flag David "Xp3" Garrido Sniper
        Flag Jacob "pyth" Mourujärvi Rifler
        Flag Alexander "LeX" Deily Leader in-game
        Flag

Todd "anger" Williams

Rifler

 

Le 21 septembre 2015, l'écurie Winterfox annonce la signature de la formation Mythic composée d'Alexander "LeX" Deily et Todd "anger" Williams, deux étasuniens présents depuis plusieurs années sur la scène nord-américaine, de Jonatan "Devilwalk" Lundberg qui a notamment remporté le premier Major de l'histoire, la DreamHack Winter 2013 aux côtés des fnatic, de Jacob "pyth" Mourujärvi qui a fait ses premières armes sous les couleurs de n!faculty et Orbit Esport et du français David "Xp3" Garrido qui, après son passage chez *aAa*, a notamment officié pour eLevate. L'affiche semble plutôt prometteuse avec des pointures d'envergure internationale et un ensemble d'expérience et l'équipe, qualifiée quelques jours plus tôt pour la DreamHack Open Stockholm 2015, va donc avoir très vite l'occasion de faire ses preuves dans un tournoi qualificatif pour le Major suivant, la DreamHack Open Cluj-Napoca 2015.

 

WFXDHStock3

La DreamHack Open Stockholm, première déception d'une longue série

 

L'excursion des Winterfox dans la capitale suédoise ne se déroule pas comme ils auraient pu l'espérer. Malgré une bonne performance de Xp3, ils s'inclinent dans un premier temps face aux mousesports de Chris "chrisJ" de Jong puis ne parviennent pas à inverser la tendance contre les australiens de Renegades, à l'issue de cartes toujours disputées mais en leur défaveur.

 

Après l'évènement, les deux suédois de l'équipe décident par ailleurs de rester en Europe et sont dès lors remplacés en ESL ESEA Pro League - North America saison 2 par Ronnie "ryx" Bylicki, un joueur de Conquest et Kyle "flowsicK" Mendez, auparavant titulaire chez Team Liquid. Le 23 octobre, flowsicK prend définitivement la place de pyth après un nouvel échec, en CEVO Professionnal North America saison 8 où l'équipe se classe à la onzième et avant-dernière place après onze semaines de compétition. Le 4 novembre, avec l'annonce d'un partenariat majeur signé avec l'équipementier SteelSeries, c'est Devilwalk qui est à son tour évincé au profit de Derek "desi" Branchen qui évoluait autrefois aux côtés des eLevate et brièvement des iBUYPOWER.

 

 

Si les Winterfox peuvent désormais s'entraîner sous le même toit et nouer des relations plus solides, cela ne se ressent pas immédiatement du point de vue de leurs résultats. Au cours de la FACEIT League 2015 Stage 3 nord-américaine en novembre, le collectif subit cinq défaites successives sans jamais parvenir à décrocher ne serait-ce qu'un overtime. Peu après, durant l'iBUYPOWER Cup à Santa Ana, les Winterfox sont éliminés de la phase de groupes après deux rencontres en remportant seulement sept rounds au total.

 

Lors des RNG Pro Series, également organisées à Santa Ana, ils s'imposent tout juste face aux CLG Red et aux méconnus Torqued avant de s'effondrer en phases finales en winner comme en loser bracket. Ils ne proposent pas un meilleur niveau de jeu en ligne, s'inclinant parfois dès les Open régionaux comme en vue de l'ELEAGUE et devant passer par l'étape des relégations à l'issue de la seconde saison de l'ESL ESEA Pro League.

 

Une courte rédemption survient en fin d'année, les Winterfox parvenant à défendre leur slot en ESL ESEA Pro League face aux Denial eSports avant de se qualifier relativement aisément pour le Minor Amérique du Nord dédié au MLG Major Championship : Colombus 2016. Le 2 janvier, l'organisation Winterfox recrute l'ancien coach des Method Jared "osorandom" Hartman afin d'encadrer ses joueurs et tenter de prolonger, peut-être même d'amplifier leur fraîche dynamique.

 

Les débuts des Winterfox avec leur nouveau coach sont encourageants même s'il ne se déplace pas lors des entraînements comme durant les compétitions sur scène. Gagnant en rigueur et en stabilité, ils semblent ne plus tomber que contre les pointures de la scène nord-américaine comme Enemy, Cloud9 ou Counter Logic Gaming et parviennent ainsi sur le podium de la Global eSports Cup, du Minor Amérique du Nord ou de la Counter Pit League saison 2 et à la quatrième place du RNG Winter Classic II réunissant pas moins de trente-deux écuries.

 

WFXiBUYCup

Leur équilibre encore trop fragile va trahir les Winterfox après quelques réussites

 

Le 2 mars commence pour les Winterfox un tournoi qui va s'avérer décisif, les qualifications régionales dédiées aux IEM Katowice 2016. Alors qu'ils sont parmi les favoris pour obtenir leur place dans le mythique tournoi polonais, ils concèdent une de leurs premières rencontres à de relatifs inconnus, la Team Rosa sur le score serré de 14-16. Le coach osorandom quitte ses fonctions dès le lendemain et est rapidement remplacé par Mike "paradox" Stanowski qui officiait en 2008 pour la franchise San Francisco Optx mais qui ne possède aucune expérience au poste de coach professionnel, son but étant d'avantage de revoir la façon de travailler du collectif.

 

Les joueurs participent simultanément à une LAN locale à Chicago pour reprendre un semblant de confiance et la remporte mais, malgré ces mesures, l'iBUYPOWER Invitational qui intervient quelques semaines plus tard est à nouveau une pesante défaite puisque les Winterfox sont éliminés dès leur premier match, face aux Selfless Gaming avec une performance discutable de desi notamment.

 

Les qualifications pour la DreamHack Open Austin n'offrent pas de conclusion plus favorable, l'équipe échouant dans un match à sens unique face aux brésiliens de Tempo Storm malgré un anger d'une efficacité remarquable. Seul point positif, les résultats des Winterfox en ESL Pro League saison 3 restent relativement bons et constants tout au long de la saison ce qui leur permet d'achever le tournoi sur le score de onze victoires pour autant de défaites.

 

 

C'est dans ce climat incertain que, le 17 avril, desi est remercié et remplacé par le canadien Warren "hades" Rettich. Ce dernier, auparavant chez SKDC, Denial eSports et Ze Pug Godz peut apparaître comme un pari risqué du fait de son instabilité et de ses précédents résultats assez mitigés mais il n'est pas étranger à LeX et anger avec lesquels il a précédemment évolué et pourrait donc redresser rapidement la situation du collectif.

 

Cet astucieux recrutement permet à l'équipe d'obtenir sa place au Minor Amérique du Nord en vue de l'ESL One : Cologne avec un hades cumulant un rating 2.0 de 1.44 tout au long des qualifications, puis aux CyberPowerPC Summer 2016 Pro Series. Le principal objectif des joueurs, le Minor Amérique du Nord à Colombus s'avère néanmoins être un nouvel échec. Les Winterfox s'y inclinent en effet lourdement par deux fois, contre les Selfless Gaming puis face aux brésiliens de WinOut.net en dépit d'un flowsicK très inspiré.

 

Après une pause nécessaire de près d'un mois, l'élimination prématurée des Winterfox par les Echo Fox durant l'iBUYPOWER Invitational scelle le destin de la formation étasunienne et de son jeune coach visiblement destinés à une éternelle transition entre le top et le sub-top nord-américains.

 

Le 14 août, trois jours avant le coup d'envoi de l'ESL Pro League saison 4, Xp3 révèle que l'organisation Winterfox et son équipe ont décidé de se séparer, ajoutant qu'il compte continuer à jouer aux côtés de anger et flowsicK. Les dirigeants de Winterfox annoncent le 20 août la composition de leur nouveau collectif qui, pour des raisons méconnues, conserve le slot d'ESL Pro League acquis et défendu par ses prédecesseurs. À la surprise générale, il ne s'agit pas d'une composition classique issue du continent américain mais d'un talentueux mix australo-néo-zélandais.

 

Xp3 avait répondu aux questions de la rédaction lors de la PGW 2016

 

Des Antipodes à la fougère argentée (août 2016 - avril 2017)

 

 

        Flag Winterfox
Winterfox         Flag Mike "apoc" Aliferis Rifler
        Flag Chris "ofnu" Hanley Rifler
        Flag Ryan "zewsy" Palmer Rifler
        Flag Chris "dexter" Nong Sniper
        Flag

Chris "emagine" Rowlands

Leader in-game

 

Le 20 août, Winterfox annonce donc la signature d'anciens Legacy Esports, Mike "apoc" Aliferis et Chris "ofnu" Hanley, d'imports de la Team Immunity, Ryan "zewsy" Palmer et Chris "emagine" Rowlands et de l'ancien titulaire du Chiefs eSports Club Chris "dexter" Nong. Si le collectif fait ses débuts en ESL Pro League - North America saison 4, il est rapidement mis à l'épreuve en tournois qualificatifs comme sur scène et souffre vite d'importantes défaillances. Au cours des qualifications pour la Development League dédiée aux Esports Championship Series saison 2, il échoue en demi-finales face aux brésiliens de paiN Gaming pourtant relativement inexpérimentés. Il est ensuite éliminé dès la phase de groupes de la Nothern Arena de Toronto, parvenant seulement à se défaire des Splyce dans la métropole canadienne grâce à un ofnu remarquablement tranchant.

 

WFXNothernArena

Les nouveaux Winterfox vacillent dès leurs balbutiements

 

Au cours du mois de septembre, les Winterfox participent par trois fois aux Open nord-américains en vue de l'ELEAGUE et sont défaits par trois fois sur le score de 14-16 face aux Blight Gaming, aux Splyce puis aux SubtLe. S'ils parviennent pour l'image à tenir en échec les Denial eSports notamment composés de Xp3, anger et flowsicK, ces décevantes défaites successives les poussent à se concentrer sur leurs matchs en quatrième saison de l'ESL Pro League et à abandonner un certain nombre de participations à des tournois qualificatifs. Dans la célèbre ligue organisée par ESL en partenariat avec ESEA, les Winterfox achèvent leur première saison sur le score de neuf victoires pour dix-sept défaites, s'assurant la dixième position et un slot pour la prochaine saison.

 

Pour conclure l'année 2016, ils prennent part à l'Open océanique menant aux qualifications asiatiques pour la DreamHack Masters Las Vegas. Un tournoi décisif pour leur motivation dans lequel ils excellent jusqu'en finale où le Chiefs eSports Club va les éliminer, malgré le remplacement de deux de ses joueurs, à l'issue d'une rencontre sous haute tension. Cette nouvelle désillusion, difficilement surmontable pour une formation évoluant à l'accoutumée au-delà de ses frontières sur une scène historique et très relevée, entraîne le départ officieux de dexter ainsi qu'une période de retrait de près de quatre mois.

 

 

Le 9 février marque le grand retour des Winterfox. L'organisation profite en effet de sa première rencontre en ESL Pro League pour annoncer le renvoi officiel de dexter et son remplacement par un ancien Legacy eSports, Trident Esports et Parallax, Razmik "RaZ" Bastadjan. Ce dernier ne parvient cependant pas à inverser la précédente dynamique et, outre de médiocres résultats en ESL Pro League, l'équipe se hisse peiniblement en playoffs américains des StarLadder i-League StarSeries saison 3 pour être surpassée dès les huitièmes de finale par Immortals.

 

La Development League des Esports Championship Series ne ne se déroule pas d'une meilleure manière puisque l'écurie désormais majoritairement néo-zélandaise s'y classe en huitième et dernière position avec le score de 0-1-6. Après ces résultats catastrophiques, les Winterfox profitent alors d'une période de pause début avril pour retourner en Australie et se ressourcer avant d'achever leur seconde saison en ESL Pro League.

 

C'est le 9 avril que le journaliste Jarek "DeKay" Lewis révèle pour Slingshot Esports un scandale qui va ébranler une collaboration déjà fragile. L'organisation Winterfox accuserait de lourds retards de paiement à ses joueurs depuis le mois de mars et même au-delà concernant dexter et le CEO de l'organisation, Brian "iamguitar" Cordry, refuserait de contribuer au renouvellement des visas de ses joueurs. Devant l'inertie de la structure Winterfox et notamment de son directeur qui ne commenteront jamais l'affaire, le collectif néo-zélandais est ainsi contraint de finir la saison d'ESL Pro League depuis l'Australie avec un ping très élevé.

 

Quelques semaines plus tard, emagine annonce qu'il part en direction du Kings Gaming Club et le 27 avril, c'est l'intégralité des joueurs qui quitte Winterfox pour reformer brièvement Animal Squad. Cette date marque la fin de Winterfox, de la section Counter-Strike : Global Offensive mais aussi de la structure dans son intégralité puisqu'elle ferme ses portes dans la mêlée.

 

Palmarès de Winterfox

 

Tournoi Composition Place Gains Ratio V-D

DHOpen2015   DreamHack Stockholm

LeX

anger

pyth

Devilwalk

Xp3

13-16 0$ 0-4

iBUYPOWER   iBUYPOWER Cup

LeX

anger

Xp3

flowsicK

desi

7-8 0$ 0-2
RNGProSeries    RNG Pro Series

LeX

anger

Xp3

flowsicK

desi
 7-8 300$ 2-5
ESLProLeague     EPL NA S2

LeX

anger

Xp3

flowsicK

desi
 11 4.000$ 8-14
MGLMinorAM    Minor AM Colombus

LeX

anger

Xp3

flowsicK

desi
 3-4 2.500$ 3-4
RNGProSeries RNG Winter Classic II

LeX

anger

Xp3

flowsicK

desi
 4 0$ 6-3
iBUYPOWER   iBUYPOWER Inv. Spring

LeX

anger

Xp3

flowsicK

desi
 9-10 0$ 0-2
ESLProLeague    EPL NA S3

LeX

anger

Xp3

flowsicK

hades
 8 16.500$ 11-11
MGLMinorAM   Minor AM Cologne

LeX

anger

Xp3

flowsicK

hades
 7-8 0$ 0-2
iBUYPOWER   iBUYPOWER Inv. Summer

LeX

anger

Xp3

flowsicK

hades
 5-8 0$ 0-2
Stream.meGauntlet   Stream.me Gauntlet 3

LeX

anger

Xp3

flowsicK

hades
 3-4 750$ 8-3
NothernArenaToronto   Nothern Arena Toronto

emagine

zewsy

ofnu

apoc

dexter

 9-12 0$ 2-4
ESLProLeague   EPL NA S4

emagine

zewsy

ofnu

apoc

dexter
 10 10.500$ 9-17

 

L'aventure de Winterfox sur Counter-Strike : Global Offensive s'est foncièrement soldée par des résultats relativement décevants tout au long de son déroulement, dûs dans un premier temps à des décisions risquées qui n'ont pas permi d'atteindre les objectifs voulus et dans un second temps à une gestion sportive oscillant entre inefficace et déplorable. Les ambitions ont néanmoins été toujours particulièrement précurseuses tout au long de cette épopée avec un premier collectif aux allures internationales prisées par foule d'écuries actuelles et un second projet qui a opposé aux Renegades une des rares équipes australiennes à jamais capable de leur offrir une rivalité plausible en Amérique du Nord, notamment en ESL Pro League.

 

Infos Rédacteur

Prénom : Gauthier

Nom : Guichard

Ville : Cergy-Pontoise

Twitter : Twitter

CBZ le 20/08/2018 à 15:4020 Aug 2018 à 15h40#1
Wow CJ tu donnes tout ptn
CarryPanda le 20/08/2018 à 16:0020 Aug 2018 à 16h00#2
En réponse a #1Ça compense les (très) nombreuses news que je te laisse. ;p