Rainbow SixPar Thomy le 19/09/2018 à 15:04

L'histoire d'un Major parisien

1536840091-recap-six-major-paris

Retrouvez notre entretien avec Tony "FiskeR" Geoffroy dans son intégralité.

 


team-aaa.com : Comment as-tu vécu le Six Major ?
Tony "FiskeR" Geoffroy : Franchement, c'était quand même magique. Ubisoft était aux petits soins pour tous les joueurs, tous les participants et tout le staff. Encadrement génial, vraiment très sympa, très pro, l'hôtel était juste... magique, c'était vraiment la grande classe, il était limite exclusivement aux joueurs, c'était vraiment sympa. Après, en termes d'event, c'était franchement le plus gros que j'ai pu faire jusqu'à maintenant donc je n'ai pas vraiment de référence, mais c'est vrai que c'est quand même assez impressionnant. Il n'y a pas eu de problèmes techniques, pas eu de retards, c'était concrètement une très belle réussite de la part d'Ubisoft avec de très beaux souvenirs, très impressionnant !

 

 

« On n'est jamais vraiment préparés à tomber dans les poules de la mort »

 

 


Vous êtes à nouveau tombés face à des mastodontes en poule, Fnatic, NiP et G2. Comment abordiez-vous la compétition ?

Je pense qu'on n'est jamais vraiment préparés à tomber dans les poules de la mort, on fait le taff, quelle que soit l'équipe on doit gagner, que ce soit G2 ou pas G2 on doit gagner. On s'était préparés, mais on savait que ça allait être compliqué et qu'il n'y avait rien à perdre donc on a joué notre jeu, ça a plutôt bien marché même si on aurait dû gagner Oregon, Villa il se passe ce qu'il devait se passer parce qu'on l'avait bien préparée, Voy avait bien bossé dessus et tout nous réussissait bien qu'ils aient fait pas mal d'erreurs, d'où le 6-0. Le match contre G2 pour moi on le perd sur Oregon, on aurait dû gagner sur Oregon. Contre Fnatic, je prends plus ça comme une contreperf. Je sais pas ce qu'il s'est passé dans la tête des joueurs, on trouvait pas les solutions, on voyait les choses pourtant, les joueurs étaient bien préparés mentalement, ils étaient bien, peut-être pas assez détendus avant le match, je ne sais pas trop ce qu'il s'est passé. Déçu donc de notre perf face à Fnatic, c'est comme ça, ils ont été opportunistes et ont mieux joué que nous.


Tu l'as dit, ça s'est presque parfaitement déroulé face à G2, vous avez été la seule équipe à leur arracher une map : un 6-0. Est-ce une fierté, votre fierté à ce Major ?

Non, ça reste anecdotique comme on peut le dire. Moi, j'aurais honnêtement préféré perdre 2-0 contre G2 et gagner Fnatic et NiP. Ce 6-0 n'est de plus pas représentatif du niveau de G2 sur Villa, ils y ont collé 6-0 à Millenium par la suite, équipe pourtant réputée pour être assez bonne sur Villa. Je pense que c'est plus un passage à vide et qu'ils n'arrivaient pas à trouver les solutions à ce moment-là. Fierté, oui, on est content, mais moi j'aurais préféré battre Fnatic et NiP.

 

 

YFO0D3S6.jpg large

 

 


De ton point de vue de coach, que vous a-t-il manqué pour accéder au Main Event, sur quoi allez-vous travailler à l'avenir ?

Qu'est-ce qu'il nous a manqué... les joueurs étaient préparés, ils connaissent l'enjeu de ce genre de matchs, je ne les ai pas sentis stressés, je ne les ai pas sentis mal mais il y a eu une mauvaise cohésion des joueurs, une mauvaise compréhension à ce moment-là contre Fnatic, parce que l'état d'esprit face à G2 était très bon. L'objectif, c'est de bosser sur le groupe, ça demande du temps et du travail.

 

« On a des revanches à prendre »

 


Abordez-vous la deuxième partie de la saison de Pro League d'un nouvel œil ?

Ouais, forcément parce qu'on a des revanches à prendre sur les matchs allers, notamment contre Vitality, c'est vrai qu'on aimerait faire mieux qu'à l'aller, clairement. Moi, je redoutais ce match perso. Contre Vitality, l'après-lan c'est toujours compliqué, surtout que BiOs a dû bien prendre le temps de nous analyser comme il faut [rires]. Secret, Vitality, ce sont deux équipes contre qui on aimerait bien prendre notre revanche et puis on aimerait bien justement battre G2. Donc ouais, forcément, on a hâte de reprendre la PL pour prendre nos revanches et vraiment montrer aux autres de quoi on est capables et qu'on est pas que le second ou le troisième Français. On a à cœur de faire de bonnes perfs en Europe et à l'inter.


Votre objectif en Pro League ?

Nous sommes actuellement cinquièmes, c'est déjà bien franchement, on est contents. Clairement, le maintien est plus qu'une obligation, mon cœur te dirait d'être dans les deux premiers forcément, mais les places sont chères donc je vais dire que si on reste troisièmes, quatrièmes ou cinquièmes, c'est très bien déjà.

 

 

Infos Rédacteur

Prénom : Thomas

Nom :

Ville : Elancourt

Twitter : Twitter

Liens relatifs

Aucun lien pour cet article
TrueStory le 19/09/2018 à 19:3719 Sep 2018 à 19h37#1
Il y a quelques années je n'aurais pas misé un kopeck sur Ubisoft dans l'esport, et vu où ils ont amené le jeu, je dois dire que je me suis trompé.
Je ne suis pas allé à Paris, mais l'évènement avait l'air costaud. Par-contre j'ai suivi les streams et le niveau des équipes ne cessent de progresser.
J'espère qu'ils sauront continuer de prendre soin de leur bébé
bamiiii2c le 20/09/2018 à 13:1920 Sep 2018 à 13h19#2 Edité par bamiiii2c le 20/09/2018 à 13:20
Je me souviens encore de ton 1er article sur R6, c’était cata, franchement tu m’impressionnes, c’est bien écrit et facile à lire ! Chapeau ;) !
Thomy le 20/09/2018 à 16:0720 Sep 2018 à 16h07#3
En réponse a #2Ahah je me doute bien, trois ans sont passés et s'il est vrai que je me suis amélioré, j'ai encore beaucoup de choses à apprendre et de progrès à faire ! Mais merci beaucoup :)
Sixquatre le 20/09/2018 à 17:4320 Sep 2018 à 17h43#4
Good job, good job :)
Thomy le 20/09/2018 à 19:0120 Sep 2018 à 19h01#5
En réponse a #4Merci Sixquatre ! :)